[(4|=={107}|?{ ,''})}

La bataille de Nouaillé en 1356


C’est le début de la guerre de Cent Ans...

En août 1356, le Prince Noir, fils d’Edouard III d’Angleterre, chevauche avec son armée (8 à 10 000 hommes) vers Bordeaux
Le Roi de France, Jean II Le Bon, rassemble ses troupes à Chartres (10 à 12 000 hommes), franchit la Loire début septembre et, voulant venger la défaite de Crécy et la prise de Calais, se lance à la poursuite du Prince Noir, qui se replie alors vers Bordeaux. 
Les deux armées se rencontrent en Poitou. Les tractations de paix échouent, et la bataille s’engage le lundi 19 septembre aux environs de Nouaillé, vers "Maupertuis" (le mauvais chemin). 
Après une journée de combats meurtriers et la fuite d’une partie de son armée, le Roi Jean II Le Bon est capturé avec son fils, Philippe Le Hardi, et de nombreux pairs du royaume.

Au soir de la défaite, le royaume de France a perdu son Roi et ses meilleurs chevaliers
Les captifs sont emmenés en Angleterre. Le traité de paix est signé en 1360 à Brétigny. C’est pour payer la rançon que le premier franc fut frappé. 
En souvenir de cette bataille, dite "de Poitiers", Nouaillé devint, en 1940, Nouaillé-Maupertuis. Aujourd’hui, un monument commémoratif installé en 1956, jouxte le "champ Alexandre" où le roi fut encerclé et fait prisonnier.

Imprimez l'article

Pour tous renseignements :

Bureau Municipal du Tourisme de Nouaillé-Maupertuis

32, rue de l’abbaye

86 340 Nouaillé-Maupertuis

Tél : 05 49 55 35 69

Fax : 05 49 55 97 90

Courriel : elus@nouaille.com



Plan du site          Infos légales          Nos partenaires        Conception : La Compagnie Hyperactive